Slide 1

Expositions photo

Portons nous bien - vues palestiniennes de Samuel Buton
Israël - Palestine, des murs et des hommes d'Anthony Jean

Dans le cadre de D'ailleurs - Temps fort international sur les idées et les corps en mouvement, dédié cette année aux territoires de Palestine et d'Israel.

DU 15 JANVIER AU 16 FÉVRIER 20h30

Creil ~ Hall de La Faïencerie-Théâtre


Portons nous bien - vues palestiniennes

De Samuel Buton


J’ai vu celles et ceux qui mettent de la poésie entre les passants qui passent,
de la mémoire du monde entre l’étranger qui étrangement
et l’habitant qui habituellement
puis suspendent le tout aux pierres des lieux.
J’ai vu celui qui s’abandonne au creux de ses mémoires enfouies,
celle qui regarde le ciel comme on regarde ses rêves d’enfant,
j’ai vu la joie pendant quelques secondes de simplement se soustraire
à la gravité du monde.
Je porte,
tu portes,
il porte,
portons nous bien les uns les autres.


En aout 2017, Samuel Buton accompagne la compagnie XY (compagnie accueillie en septembre 2018 à Creil) en territoire palestinien, à Naplouse, pour y mener la première expérience des Voyages, projet acrobatique s’articulant autour de l’acte de porter.

Habité par la charge toute particulière que revêt dans le contexte palestinien cet acte de porter – ou d’être porté – Samuel Buton photographie, gribouille, écrit, capte les sons qui l’entourent. A travers cette exposition qui agence l’ensemble de ces médiums, il invite le spectateur à plonger au coeur d’une rencontre sensible et poétique avec un territoire et ses habitants.


Israël - Palestine, des murs et des hommes

De Anthony Jean


Jérusalem capitale de tous les conflits et de toutes les passions, avec ce mur haut de 8 mètres, mur de séparation pour les uns, de sécurité pour les autres. Ce travail est le résultat d’un cheminement d’observateur des droits de l’homme, d’un regard exigeant et délibérément neutre sur le fantasme que représente Jérusalem pour chacune des communautés qui la vénère dans une région déchirée. Au fil de ce cheminement, je souhaite mettre en lumière le fait que ce mur physique se double d’un mur culturel, social et religieux qui entraine un désordre de la pensée. L'incapacité des parties concernées et de la communauté internationale à mettre fin à ce conflit semblent marquer ces photos d’une intemporalité regrettable. Ce travail photographique témoigne du quotidien suggéré de deux peuples qui essaient de vivre normalement dans des conditions anormales.

"La folie c'est se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent."
Albert Einstein


Biographies des photographes


Samuel Buton

Samuel Buton
www.samuelbuton.com

L’humain et le concept de territoire occupent une place centrale dans la pratique photographique de Samuel Buton. Dans une démarche documentaire privilégiant le récit à l’icône, il tisse des ponts entre le réel et l’imaginaire pour raconter le monde, pour dire les Hommes. Ou plus justement, pour raconter ses propres expériences au monde. Son travail revendique pleinement cette part de subjectivité. En quête d’images simples du quotidien, s’intéressant à la sincérité de « l’habiter », il mêle couramment textes et photographies pour rendre perméable la frontière entre reportage et fiction et rappeler au passage que c’est peut-être là le propre detout regard, de toute perception que de se bâtir sur des réalités autant que sur nos mirages intimes.





Anthony Jean

Anthony Jean
www.ajean.photography

Anthony JEAN est passionné de voyages et de photographie depuis qu’il est adolescent. Après avoir évolué pendant dix ans au sein du monde associatif et militant autours de projets au Burkina Faso, au Benin, Togo, Sénégal, ainsi que cocréateur de l’espace culturel associatif Ô” Creelouche en Ariège, caravane solidaire à travers l’Afrique de l’Ouest pour le Forum Social Mondial, demi-tour du monde en solitaire de 2 ans à vélo, il s’est maintenant orienté vers la photographie et le reportage vidéo, il se sert aujourd’hui de son appareil photo comme d’un outil pratique à son militantisme.

Son fil rouge, les déplacements des peuples, la question migratoire. Il a pu photographier le printemps arabe au Sahara Occidental, les arrivées de réfugiés sur les plages grecques, et notamment la question israélo/palestinienne.
Comprendre à travers ce sujet la notion de mur physique, sociale, économique et humaine. Il traite donc avec son oeil militant ce que veut lui laisser percevoir ce conflit vieux de 60 ans;

Aujourd’hui photojournaliste freelance, il a passé plus de 4 mois en mer sur l’année 2017 à photographier des opérations de sauvetages au large des côtes libyennes, principalement sur l’Aquarius de l’ONG SOS Méditerranée, et continue son oeuvre dans une dynamique militante et engagée.


D'ailleurs


Réserver


Informations & Tarifs

Entrée libre
Du mardi 15 janvier au samedi 16 février

Vernissage mardi 15 janvier à 18h30, hall de La Faïencerie-Théâtre. Entrée libre


Horaires d'ouvertures
Mardi 14h à 18h
Mercredi 10h à 12h30 et 14h à 18h
Jeudi 14h à 18h
Vendredi 10h à 12h30 et 14h à 18h
Samedi 10h à 12h30 et 14h à 18h
L'exposition est aussi visible 1h avant nos spectacles.

Exposition Exposition